FAGACEAE du Loiret

A voir chez nous : Castanea sativa Mill. FAGACEAE Chataignier Arbre élevé, à écorce fendillée grisâtre ; feuilles grandes, oblongues-lancéolées, glabres et luisantes en dessus, dentées-cuspidées ; fleurs mâles en chatons longs, grêles, interrompus, dressés ; périanthe pubescent, à 5-6 divisions ; 8-15 étamines, à filets allongés. Fleurs femelles réunies par 3 dans un involucre formé de nombreuses bractées : périanthe à 5-8 divisions ; 3-6 styles ; ovaire à 3-6 loges biovulées. Involucre fructifère subsessile, arrondi, coriace, hérissé d’épines vulnérantes fasciculées, s’ouvrant en 4 valves, renfermant 1-3 fruits ovoïdes-comprimés ou tronqués (châtaignes, marrons), à péricarpe coriace velu en dedans.

A voir chez nous : Fagus sylvatica L. FAGACEAE Hêtre Arbre élevé, à écorce lisse et blanchâtre ; feuilles ovales, entières ou un peu sinuées-dentées, pubescentes-soyeuses aux bords et sur les nervures ; fleurs mâles en chatons globuleux, longuement pédoncules, pendants ; périanthe très velu, en cloche, à 5 à 6 lobes ; 8 à 12 étamines, à filets allongés. Fleurs femelles renfermées 2 à 3 dans un involucre à quatre divisions ; périanthe velu, lacinié ; trois styles filiformes ; ovaire à trois loges biovulées. Involucre fructifère pédoncule, ovale, ligneux, velu, hérissé d’épines molles, s’ouvrant en quatre valves, renfermant 2 à 3 fruits (faînes) trigones, d’un brun luisant, à péricarpe coriace, velu en dedans.

A voir chez nous : Quercus robur L. – Chêne pédonculé Arbre très élevé, à bois moins dur que dans les précédents ; jeunes rameaux flexibles, glabres ; feuilles presque sessiles, caduques, obovales-oblongues, subauriculées à la base, entièrement glabres, d’un vert clair ; fleurs femelles éparses sur un long pédoncule glabre ; style en colonne, à stigmates dressés, réfléchis seulement à la pointe épaissie en bourrelet ; fruits pendants sur un pédoncule beaucoup plus long que le pétiole ; cupule glabre, à écailles peu nombreuses, courtes, exactement appliquées ; glands oblongs.

A voir chez nous : Quercus rubra L. – Chêne rouge d’Amérique

Quercus cerris L. – Chêne chevelu Arbre élevé, non subéreux, à racine pivotante ; stipules supérieures et écailles extérieures des bourgeons longuement sétacées ; feuilles pétiolées, peu coriaces, caduques, oblongues ou obovales, sinuées ou pennatifides, d’un vert sombre en dessus, plus pâles et pubescentes en dessous ; chatons mâles lâches ; fruits placés sur des pédoncules courts et épais, latéraux sur les rameaux de la 2e année ; cupule grosse, hérissée d’écailles longues, linéaires, étalées ou recourbées, tortillées ; gland ovoïde-oblong.

Quercus ilex L. – Chêne vert Arbre ou arbrisseau de 2-15 mètres, à écorce non crevassée, à ramules tomenteux ; feuilles petites ou moyennes, coriaces, persistant 2 ou 3 ans, pétiolées, ovales oblongues ou lancéolées, dentées-épineuses ou entières sur les vieilles branches, d’un vert obscur en dessus, grises ou blanches-tomenteuses en dessous, à 12-20 nervures secondaires ; chatons mâles allongés, pubescents ; fruits subsessiles sur les ramules de l’année ; cupule hémisphérique, grise-tomenteuse, à écailles toutes appliquées ; gland très variable, surmonté d’une pointe longue glabre dans le bas.

Quercus ilicifolia Wangenh. –

Quercus petraea Liebl. – Chêne sessile

Quercus pubescens Willd. – Chêne blanc Arbre peu élevé, souvent tortueux, à bois brûlant facilement ; jeunes rameaux assez flexibles, pubescents ; feuilles pétiolées, fermes, caduques, obovales, sinuées-lobées ou pennatifides, d’abord tomenteuses, à la fin pubescentes en dessous ; chatons mâles lâches ; fruits sessiles ou à pédoncule ne dépassant pas le pétiole ; cupule grise-tomenteuse, à écailles appliquées, les supérieures à pointe libre et saillante ; glands ovoïdes.

Quercus pyrenaica Willd. – Chêne tauzin Arbre peu élevé, souvent tortueux, à racine traçante et très drageonnante ; jeunes pousses blanc-argenté lavé de rose; feuilles courtement pétiolées, fermes, caduques, obovales-oblongues, sinuées-lobées ou pennatifides, d’abord tomenteuses-blanchâtres, à la fin vertes et pubescentes en dessus, mollement veloutées en dessous ; chatons mâles assez denses ; fruits sessiles ou pédoncules, sur les ramules feuilles de l’année ; cupule hémisphérique, grise-tomenteuse, à écailles lâchement appliquées et un peu ouvertes au sommet.

Sans nature pas de cultures