ELATINACEAE du Loiret

Elatine alsinastrum L. – Elatine faux-alsine TPlante aquatique, annuelle ou vivace à tiges de 10 à 40 cm, épaisses, fistuleuses, radicantes à la base. Feuilles verticillées, sessiles, les inférieures submergées, linéaires, à 1 nervure, verticillées par 6 à 10 , les supérieures ovales, à 3 à 5 nervures, verticillées par 3 à 5. Fleurs blanches, verticillées et sessiles à l’aisselle des feuilles à 4 sépales, 4 pétales, dépassant un peu les sépales, 8 étamines et 4 styles. Capsule à 4 valves, graines presque droites.

Elatine hexandra (Lapierre) DC. – Elatine à six étamines Plante annuelle, grêle à tiges de 3 à 10 cm de long, couchées-radicantes ou nageantes. Feuilles opposées, oblongues-elliptiques, atténuées en pétiole plus court que le limbe. Fleurs d’un blanc rosé, axillaires, alternes, solitaires, pédicellées, à pédicelles ordinairement plus courts que les feuilles. 3 sépales, égalant ou dépassant à peine la capsule, 3 pétales un peu plus longs que les sépales, 6 étamines, 3 styles. Capsule déprimée, à 3 valves , graines un peu arquées.

Sans nature pas de cultures