DRYOPTERIDACEAE du Loiret

Dryopteris affinis (Lowe) Fraser-Jenk. – Dryoptéris écailleux

Dryopteris affinis (Lowe) Fraser-Jenk. subsp. affinis – Dryoptéris écailleux

Dryopteris carthusiana (Vill.) H.P.Fuchs – Fougère des chartreux Plante vivace de 30-90 cm à souche épaisse ; feuilles à pétiole long, muni d’écailles unicolores rousses, ovales-oblongues, non atténuées à la base, bi-tripennatiséquées, non glanduleuses ; segments plans ou convexes en dessus, les inférieurs presque aussi longs ou plus longs que les moyens ; segments secondaires oblongs, pennatifides ou pennatipartites, à lobes la plupart confluents à la base, obtus, à dents mucronées-aristées et spinuleuses ; sores petites, distincts, sur 2 rangs un peu écartés de la nervure médiane et atteignant presque le sommet des lobes.

Dryopteris dilatata (Hoffm.) A.Gray – Dryoptéris dilaté

Dryopteris filix-mas (L.) Schott – Fougère mâle Plante vivace de 40 cm à 1 mètre, à soucbe très épaisse gazonnante ; feuilles courtement pétiolées, à pétiole et rachis très écailleux, oblongues-lancéolées, très atténuées intérieurement, bipennatiséquées, non glanduleuses ; segments étroitement lancéolés, pennatipartites, à lobes peu ou pas confluents à la base, nombreux, lancéolés, obtus, dentés-crénelés à dents mutiques ; sores assez gros (1 1/2 mm), peu nombreux, toujours distincts, en lignes rapprochées de la nervure médiane et couvrant à peine les 2/3 inférieurs des lobes.

Polystichum aculeatum (L.) Roth – Polystic à aiguillon Possède une souche épaisse et un feuillage dressé vert sombre, persistant et brillant. Frondes foliaires ovales, élancées et allongées, rétrécies aux deux extrémités avec un pétiole habillé décailles rousses, et des lobes terminaux prolongés par des dents aristées. La face inférieure des frondes porte de petits organes dédiés à la reproduction : les sores rondes et rousses contenant les spores qui seront dispersées au vent.

Polystichum setiferum (Forssk.) T.Moore ex Woyn. – Polystic sétacé De 20 à 80 cm de hauteur, fronde daspect général oblong, souvent étalée et retombante, avec un axe principal, nommé rachis, un peu écailleux. Feuilles molles et peu rétrécies à la base, divisées une deuxième fois en petits segments (pinnules) à court pétiole présentant une oreillette caractéristique à la base. A lextrémité des pinnules se trouve une petite pointe molle.

Sans nature pas de cultures