DROSERACEAE du Loiret

Drosera intermedia Hayne – Rossolis intermédiaire Hampes de 4-10 cm, simples, courbées-géniculées à la base, puis redressées, naissant latéralement au-dessous de la rosette foliaire, dépassant à peine les feuilles à la floraison ; feuilles dressées, à limbe obovale, insensiblement atténué en long pétiole tout à fait glabre ; sépales appliqués, étalés au sommet à la maturité ; stigmates plans, émarginés, rougeâtres ; capsule presque en poire, égalant ou dépassant le calice ; graines obovales, tuberculeuses, non ailées.

Drosera rotundifolia L. – Rossolis à feuilles rondes Hampes de 6 à 20 cm, simples, rarement rameuses au sommet, dressées dès la base, naissant du centre de la rosette foliaire, 3 à 4 fois plus longues que les feuilles ; feuilles porteuses de longues soies glanduleuses (pièges à insectes), étalées sur le sol, à limbe orbiculaire, brusquement rétréci en long pétiole couvert en dessus de poils roussâtres ; sépales appliqués-connivents ; stigmates en tête, entiers, blanchâtres ; capsule oblongue, égalant ou dépassant le calice ; graines fusiformes, ailées aux deux bouts.

Sans nature pas de cultures