CONVOLVULACEAE du Loiret

A voir chez nous : Convolvulus arvensis L. – Liseron des champs – PFAF 12 – Plante vivace de 20 cm à 1 mètre, verte, glabre ou pubescente, à souche grêle, longuement traçante ; tiges couchées ou volubiles-grimpantes, faibles, anguleuses ; feuilles petites, sagittées ou hastées, obtuses ou subaiguës, entières, pétiolées, à oreillettes divergentes et plus ou moins aiguës ; fleurs blanches ou roses, d’environ 2 cm, solitaires ou géminées sur des pédoncules axillaires grêles, plus longs que la feuille ; bractées linéaires, éloignées de la fleur ; calice glabre, à lobes ovales-arrondis ; corolle 4-5 fois plus longue que le calice, glabre ; capsule réfléchie, glabre.

Convolvulus sepium L. – Liseron des haies Plante vivace de 1 à 5 mètres, verte et glabre, à souche très longue ; tiges fortement volubiles-grimpantes, anguleuses ; feuilles grandes, sagittées ou hastées, aiguës, longuement pétiolées, à oreillettes tronquées, entières ou sinuées-lobées ; fleurs blanches, très rarement rosées, très grandes (4-6 cm), solitaires sur des pédoncules axillaires plus courts ou plus longs que la feuille ; bractées 2, foliacées, ovales-lancéolées, en coeur à la base, recouvrant le calice ; celui-ci glabre, à lobes ovales-lancéolés ; corolle glabre ; capsule subglobuleuse, glabre.

Cuscuta campestris Yunck. – Cuscute des champs

Cuscuta epithymum (L.) L. – Cuscute du thym Plante annuelle, rougeâtre, croissant d’une manière vague et irrégulière, à tiges capillaires, rameuses ; fleurs d’un blanc rosé, odorantes, sessiles, en glomérules globuleux de 5-10 mm ; calice en cloche très ouverte, fendu jusqu’aux 3/4, à 5 lobes acuminés, sans nervure, égalant le tube de la corolle ; celle-ci en cloche, à 5 lobes aigus, sans nervure, égalant le tube ; écailles arquées-conniventes, frangées, fermant le tube, séparées à la base par un intervalle étroit, aigu ; étamines saillantes, mais plus courtes que la corolle ; styles bien plus longs que l’ovaire ; stigmates linéaires. Polymorphe.

Cuscuta europaea L. – Grande cuscute Plante annuelle, vert jaunâtre, à tiges filiformes, rameuses, lisses ; fleurs d’un blanc rosé, munies d’un pédicelle charnu, en glomérules globuleux serrés, rapprochés, atteignant 10-15 mm, pourvus d’une bractée à la base ; calice obconique, charnu à la base, à 4-5 lobes minces, profonds, ovales-obtus, atteignant la gorge de la corolle ; celle-ci en cloche, à 4-5 lobes ovales-obtus, à peine étalés, presque aussi longs que le tube ; écailles petites, bifides, appliquées ; étamines incluses ; 2 styles, bien plus courts que l’ovaire ; stigmates linéaires.

Cuscuta scandens Brot. – Cuscute volubile

Sans nature pas de cultures