CAPRIFOLIACEAE du Loiret

Centranthus ruber (L.) DC. – Centranthe rouge Plante vivace de 30-80 cm, glabre et glauque, à souche épaisse, odorante ; tiges dressées, cylindriques, striées, lisses, creuses, simples ou rameuses ; feuilles ovales ou elliptiques-lancéolées, longues de 8-12 cm et larges de 2-4, entières ou à peine dentelées, les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles, à plusieurs nervures divergentes dés la base ; fleurs rouges ou blanches, odorantes, en corymbe serré, s’allongeant ensuite en panicule trichotome, à rameaux dressés ; corolle à éperon linéaire 1-2 fois plus long que l’ovaire, égalant presque le tube ; étamine saillante ; fruit glabre.

Dipsacus fullonum L. – Cabaret des oiseaux Plante bisannuelle d’environ 1 mètre, à tige robuste, creuse, sillonnée, faiblement épineuse ; feuilles inermes ou munies de rares aiguillons, les radicales oblongues, les caulinaires connées, entières ou dentées ; fleurs d’un rose lilas, en têtes ovales-cylindracées de 4-6 cm de long sur 3 de large ; folioles de l’involucre étalées, lancéolées-linéaires, raides, plus courtes que la tête florale ; paillettes du réceptacle égalant presque les fleurs, pubescentes-scabres, brusquement terminées en pointe courbée en dehors.

Dipsacus pilosus L. – Cardère velue Plante bisannuelle de 1 à 2 mètres, à tige creuse, sillonnée, hérissée de fins aiguillons qui passent à des soies raides garnissant le bas des tiges et les pédoncules ; feuilles ovales ou oblongues-acuminées, dentées, toutes pétiolées, faiblement aiguillonnées sur la nervure dorsale, munies à la base du limbe de 2 petites segments inégaux ; fleurs d’un blanc jaunâtre, en têtes globuleuses de 2 cm de diam., d’abord penchées, puis dressées ; folioles de l’involucre à la fin réfléchies, lancéolées-linéaires, un peu plus longues mais peu différentes des paillettes, comme elles spinescentes et hérissées de longues soies étalées.

Knautia arvensis (L.) Coult. – Scabieuse Plante vivace de 20-80 cm, velue, à souche épaisse et oblique ; feuilles d’un vert terne et grisâtre, les inférieures entières, dentées ou pennatifides, à lobes lancéolés-linéaires, aigus, les moyennes ordinairement pennatiséquées ; pédoncules non ou peu glanduleux, hérissés de poils longs, entremêlés d’un duvet court et crépu ; fleurs roses ou lilas, les extérieures rayonnantes, en têtes hémisphériques; involucre à folioles lancéolées, plus courtes que les fleurs ; calice à limbe stipité, à 8 dents en arête, égalant les 2/3 de la longueur du calicule. Polymorphe.

Lonicera japonica Thunb. – Chèvrefeuille du Japon

Lonicera periclymenum L. – Chèvrefeuille des bois Sous-arbrisseau de 1 à 3 m et plus, volubile, à jeunes rameaux pubescents au sommet ; feuilles caduques, souvent molles et minces, ovales-lancéolées, aiguës, sans bordure transparente, glabres ou pubescentes, les supérieures sessiles, non connées ; Fleurs d’un blanc jaunâtre ou rougeâtre, odorantes, sessiles, verticillées en têtes terminales longuement pédonculées ; calice à dents lancéolées-aiguës ; corolle pubescente-glanduleuse, à tube plus long que le limbe ; style glabre ; baies ovoïdes, rouges.

Lonicera xylosteum L. – Camérisier à balais Sous-arbrisseau de 1 à 2 m, dressé, à jeunes rameaux pubescents ; feuilles toutes pétiolées, mollement pubescentes, surtout en dessous, ovales, aiguës ou mucronées ; pédoncules axillaires, velus, égalant les fleurs ; fleurs géminées, d’un blanc jaunâtre, inodores ; bractées linéaires, plus longues que l’ovaire ; corolle velue, à deux lèvres, à tube très court, bossu à la base ; filets des étamines et style velus ; baies géminées, à peine soudées à la base, globuleuses, rouges.

Scabiosa columbaria L. – Scabieuse colombaire Plante vivace de 30-80 cm, plus ou moins poilue, à tiges ordinairement rameuses, à rameaux étalés ; feuilles pubescentes ou velues ; les radicales crénelées ou incisées-lyrées, les caulinaires ordinairement pennatiséquées, à paires presque également distantes ; fleurs d’un bleu clair, rayonnantes ; involucre à environ 10 folioles linéaires, plus courtes que les fleurs ; têtes fructifères assez grandes, ovoïdes-subglobuleuses ; calicule poilu, parcouru par 8 sillons ; arêtes calicinales noirâtres, sétacées dès la base et sans nervure, 3-4 fois plus longues que la couronne.

Succisa pratensis Moench – Succise des prés Plante vivace de 30 cm à 1 mètre, glabre ou pubescente, à souche courte, tronquée, sans stolons ; feuilles toutes entières ou dentées, ovales ou oblongues, les supérieures lancéolées ; pédoncules pubescents ; fleurs bleues, rarement roses ou blanches, toutes semblables, non rayonnantes, à 4 lobes égaux ; têtes florifères hémisphériques, les fructifères globuleuses ; involucre à folioles sur 2-3 rangs ; calicule très velu, à limbe herbacé, divisé en 4 lobes dressés, ovales-aigus ; calice terminé par 5 arêtes noirâtres, deux fois plus longues que le limbe du calicule.

Symphoricarpos albus (L.) S.F.Blake – Symphorine à fruits blancs

Valeriana dioica L. – Valériane dioïque Plante vivace de 1040 cm, glabre et verte, à souche grêle, oblique, presque inodore, longuement rampante et stolonifère ; tige striée, finement pubescente aux noeuds ; feuilles inférieures ovales ou elliptiques, entières, longuement pétiolées, les supérieures presque sessiles, pennatiséquées, à 5-9 segments, le terminal bien plus grand ; fleurs rosées, dioïques, les mâles du double plus grandes et en corymbes lâches, les femelles en corymbes contractés ; bractées linéaires, scarieuses ; fruit glabre, ovale.

Valeriana officinalis L. – Valériane officinale Plante vivace de 50 cm à 1 mètre, d’un vert clair, glabre ou pubescente, à souche courte, fibreuse, très odorante, émettant des stolons terminés par une rosette de feuilles à segments nombreux et étroits ; tige assez robuste, sillonnée, pubescente aux noeuds ; feuilles toutes pennatiséquées, à 13-21 segments lancéolés, entiers ou superficiellement dentés ; fleurs rosées, hermaphrodites, en corymbes amples, assez serrés ; bractées lancéolées-linéaires, scarieuses, ciliées ; fruit glabre, ovale-oblong.

Valerianella dentata (L.) Pollich – Mâche dentée

Valerianella eriocarpa Desv. – Mâche à fruits velus Plante annuelle de 5-40 cm, hispidule, à tiges un peu épaisses, rudes ; feuilles entières ou dentées ; fleurs rosées, en têtes planes et serrées, sur des pédoncules épaissis ; bractées lancéolées, égalant les fruits ; calice à limbe herbacé, veiné en réseau, formant presque une couronne complète, oblique, à 5-6 dents, dont les antérieures plus courtes, aussi longue et un peu plus large que le fruit ; fruit caduc, long de 2-3 mm (calice compris), ovale, plus ou moins hispide, offrant à la surface ventrale une dépression ovale.

Valerianella locusta (L.) Laterr. – Mâche potagère Plante annuelle de 10-40 cm, presque glabre, à tiges grêles et rudes ; feuilles supérieures entières ou peu dentées ; fleurs d’un bleu cendré, en têtes subglobuleuses et serrées, portées sur des pédoncules grêles ; calice à limbe réduit à une dent minuscule ; fruit caduc, ordinairement glabre, plus large que long (2 1/2 mm sur 2), ovale-arrondi, comprimé, un peu ridé en travers, sillonné sur le contour, à 2-3 petites côtes sur chaque face ; loge fertile épaissie-spongieuse sur le dos, les 2 stériles plus grandes, contiguës, à cloison incomplète.

Sans nature pas de cultures