CAMPANULACEAE du Loiret

Campanula cervicaria L. – Campanule cervicaire Plante vivace de 40 à 80 cm, velue-hérissée, à racine épaisse, charnue ; tige assez forte, dressée, simple, pleine, lâchement feuillée ; feuilles inférieures lancéolées, longuement atténuées en pétiole ailé, régulièrement crénelées, hérissées-scabres ; fleurs bleues, sessiles en têtes terminales et latérales entourées de larges bractées foliacées ; calice hispide, à lobes ovales, obtus, égalant le milieu de la corolle ; celle-ci égalant à peine 2 cm, velue, divisée jusqu’au tiers ; style saillant ; capsule dressée.

Campanula glomerata L. – Campanule agglomérée Plante vivace de 10 à 50 cm, velue ou glabrescente, à racine grêle et dure ; tiges assez grêles, pleines, feuillées ; feuilles inférieures ovales, oblongues ou lancéolées, arrondies ou en coeur à la base, pétiolées, crénelées, pubescentes ; fleurs bleues, sessiles en têtes terminales et latérales entourées de larges bractées foliacées ; calice poilu, à lobes lancéolés-aigus, égalant le milieu de la corolle ; celle-ci de 2 cm et plus, velue, divisée jusqu’au tiers ; style inclus ; capsule dressée.

Campanula patula L. – Campanule étalée Plante bisannuelle de 40 à 80 cm, pubescente et un peu rude, à racine grêle, non charnue ; tige élancée, anguleuse, rameuse, feuillée ; feuilles inférieures oblongues, planes, légèrement crénelées, atténuées en pétiole, glabres ou pubescentes ; fleurs d’un bleu violet, en panicule ample, lâche, à rameaux allongés, étalés-dressés ; calice glabre, à lobes linéaires-lancéolés, égalant au moins le milieu de la corolle, celle-ci moyenne (2 cm), glabre, divisée jusqu’au milieu, à lobes lancéolés, très étalés ; capsule dressée.

Campanula persicifolia L. – Campanule à feuilles de pêcher Plante vivace de 40 à 80 cm, glabre et luisante, à souche grêle, rampante ; feuilles inférieures oblongues-lancéolées, faiblement crénelées, atténuées en long pétiole, glabres et lisses ; fleurs bleues, 2 à 6 en grappes simples, étroites et lâches ; bractéoles insérées à la base des pédoncules ; calice glabre ou à tube hispide, à lobes lancéolés, égalant le milieu de la corolle ; celle-ci grande (3 à 4 cm), glabre, aussi large que longue, divisée à peine jusqu’au quart, à lobes largement ovales ; capsule dressée.

Campanula pyramidalis L. – Campanule pyramidale

Campanula rapunculus L. – Campanule raiponce Plante bisannuelle de 40 à 80 cm, velue et un peu rude, à racine charnue, en fuseau ; tige effilée, simple ou rameuse au sommet, peu feuillée ; feuilles inférieures oblongues, ondulées-crénelées, atténuées en pétiole, pubescentes ou glabres ; fleurs bleues, nombreuses, en grappes longues et étroites munies à la base de rameaux courts et dressés ; calice glabre, à lobes linéaires, égalant le milieu de la corolle ; celle-ci moyenne (à peine 2 cm), glabre, plus longue que large, divisée jusqu’au tiers, à lobes lancéolés, peu étalés ; capsule dressée.

Campanula rotundifolia L. – Campanule à feuilles rondes Plante vivace de 10 à 50 cm, glabre ou pubérulente, à souche grêle, gazonnante ; tiges grêles, courbées-ascendantes, arrondies, presque nues au sommet; feuilles radicales (souvent détruites) arrondies en coeur, dentées, les caulinaires inférieures linéaires-lancéolées, entières ou peu dentées, les supérieures linéaires ; fleurs bleues, penchées, peu nombreuses, en grappe ou en panicule lâche ; calice à lobes linéaires, dressés ou étalés, égalant le tiers ou la moitié de la corolle, celle-ci de 1 à 2 cm, en cloche large, à lobes étalés.

Campanula trachelium L. – Campanule gantelée Plante vivace de 50 cm à 1 m, velue-hérissée, à souche épaisse, sans stolons; tiges robustes, pleines, anguleuses, très rudes, très feuillées, simples ou rameuses, feuilles grandes, ovales-triangulaires, en coeur à la base, pétiolées, fortement dentées, poilues, scabres, fleurs bleues, dressées, en grappes feuillées multiflores, 2 à 3 sur les pédoncules bractéolés à leur base; calice hispide, à lobes lancéolés, égalant le tiers de la corolle; celle-ci grande (3 à 4 cm), divisée jusqu’au tiers, à lobes lancéolés et barbus ; capsule penchée.

Jasione montana L. – Jasione des montagnes Plante annuelle ou bisannuelle de 10-50 cm, à racine longue, pivotante, dépourvue de stolons ; tiges simples ou rameuses, diffuses, nues dans la moitié supérieure, feuillées et hispides dans le bas ; feuilles hispides, ondulées, entières ou crénelées, linéaires-lancéolées, épaissies aux bords, ainsi que les folioles de l’involucre ; celles-ci ovales-lancéolées, entières ou dentées, glabres ou un peu ciliées ; fleurs bleues, pédicellées, en têtes larges de 12-20 mm ; calice glabre, à lobes linéaires 1 à 2 fois plus longs que le tube.

Legousia hybrida (L.) Delarbre – Miroir de Vénus hybride Plante annuelle de 10 à 35 cm de hauteur, toute hérissée de poils courts à tiges grêles, dressées. Feuilles rudes, sessiles, obovales ou oblongues, fortement crispées-crénelées. Fleurs violacées, sessiles, peu nombreuses, en petits corymbes serrés. Calice scabre, à lobes elliptiques-lancéolés, atténués à la base, dressés, 3 à 4 fois plus courts que le tube. Corolle petite, peu apparente, presque fermée, égalant à peine la moitié du calice. Fruit long de 2 à 3 cm, contracté au sommet.

Legousia speculum-veneris (L.) Chaix – Miroir de Vénus Plante annuelle de 10 à 40 cm de hauteur, pubescente ou glabrescente à tiges dressées, ordinairement rameuses à rameaux étalés. Feuilles un peu rudes, sessiles, obovales ou oblongues, faiblement ondulées-crénelées. Fleurs violettes, dressées, subsessiles, nombreuses, en petits corymbes formant une panicule terminale. Calice pubérulent ou glabre, à lobes linéaires en alène, étalés, à peine plus courts que le tube à la floraison. Corolle assez grande (environ 1 cm de long), étalée, égalant ou dépassant un peu le calice. Fruit long de 10 à 15 mm, contracté au sommet.

Lobelia urens L. – Lobélie brulante Plante vivace de 20-60 cm, glabre ou glabrescente, verte, à suc très acre ; souche courte, à fibres épaisses, fasciculées ; tige dressée, effilée, anguleuse, simple ou rameuse, feuillée ; feuilles inférieures obovales ou oblongues, inégalement dentées, atténuées en pétiole, les supérieures lancéolées, sessiles ; fleurs bleues, assez grandes (10-15 mm), nombreuses, dressées, en grappes allongées ; pédicelles de moitié plus courts que le tube du calice, aussi longs que les bractées linéaires ; calice étroit, à lobes linéaires ; corolle à lobes lancéolés, aigus, presque égaux ; capsule oblongue-cylindrique.

Phyteuma orbiculare L. – Raiponce orbiculaire Plante vivace de 20-60 cm, glabre ou pubescente, à souche dure, rameuse, non chevelue, émettant plusieurs tiges droites, raides, faiblement feuillées ; feuilles fermes, les inférieures ovales, oblongues ou lancéolées, en coeur ou atténuées à la base, crénelées, pétiolées, les supérieures petites, sessiles ; fleurs bleues, en têtes globuleuses, puis ovoïdes, de 15-25 mm ; bractées extérieures ovales-lancéolées, plus longues ou plus courtes que les fleurs ; calice à lobes ovales-lancéolés, ciliés ; 3 stigmates. Polymorphe.

Phyteuma spicatum L. – Raiponce en épi Plante vivace de 30-70 cm, glabre ou pubescente, à souche renflée-charnue, pivotante, émettant ordinairement 1 seule tige droite, feuillée dans les deux tiers inférieurs ; feuilles radicales longuement pétiolées, un peu plus longues que larges, ovales en coeur, faiblement nervées, crénelées-dentées ; les moyennes et les supérieures étroites, sessiles, presque entières ; fleurs d’un blanc jaunâtre ou d’un bleu clair, en têtes oblongues-cylindriques ; bractées linéaires en alêne, dépassant les fleurs inférieures ; étamines glabres ; 2 stigmates.

Sans nature pas de cultures