APIACEAE du Loiret

A voir chez nous : Eryngium campestre L. – Panicaut champêtre – PFAF 22 – Plante vivace de 30 à 60 cm, d’un vert blanchâtre, très épineuse, à souche épaisse. Tige dressée, robuste, très rameuse. Feuilles coriaces, largement ovales, une à deux fois pennatipartites, à segments décurrents, lobés-dentés, épineux, à pétiole auriculé-épineux. Fleurs blanches, en têtes globuleuses ou ovoïdes, pédonculées. Involucre blanchâtre, à 4 à 6 folioles étalées, étroites, linéaires-acuminées, entières ou dentées. Paillettes du réceptacle entières. Calice fructifère à dents dressées. Fruit obovale, couvert d’écailles acuminées.

A voir chez nous : Foeniculum vulgare Mill. – Fenouil commun Plante vivace de 1 à 2 mètres, glabre, un peu glauque, très aromatique, à souche épaisse ; tiges robustes, striées, rameuses ; feuilles 3-4 fois pennatiséquées, à lanières nombreuses, filiformes, très allongées, les supérieures à gaine plus longue que le limbe ; ombelles grandes, longuement pédonculées, à 10-30 rayons très longs, presque égaux, glabres ; fruit long de 4 mm environ, glaucescent, à odeur d’anis.

A voir chez nous : Heracleum sphondylium L. – Grande berce Plante vivace d’environ 1 mètre, à tige robuste, fortement sillonnée-anguleuse, creuse, velue-hérissée ; feuilles grandes, pubescentes-blanchâtres en dessous, pennatiséquées, à 3-5 segments ovales, oblongs ou lancéolés, pétiolulés, les inférieurs écartés, dentés, lobés ou pennatipartites ; ombelles à 15-30 rayons ; fleurs blanches, à pétales extérieurs plus grands, rayonnants, bifides, à lobes oblongs ; ovaire pubescent ; fruit glabre, obovale, émarginé au sommet ; commissure à 2 bandelettes.

Aegopodium podagraria L. – Herbe aux goutteux Plante vivace de 30-80 cm, glabre, à souche longuement rampante ; tige robuste, creuse, cannelée, peu rameuse ; feuilles inférieures longuement pétiolées, biternées, à folioles larges de 3-4 cm, ovales-lancéolées, aiguës, inégalement dentées en scie, les caulinaires sessiles sur la gaine et ternées ; fleurs blanches, en ombelles à 12-20 rayons grêles presque égaux, la centrale seule fertile ; involucre et involucelle nuls ; calice à limbe nul ; pétales obovales, émarginés, à pointe courbée ; styles réfléchis, 3 fois plus longs que le stylopode conique; fruit petit, ovoïde-oblong, comprimé par le côté, glabre ; méricarpes à bords contigus, à 5 côtes filiformes égales ; vallécules sans bandelettes ; graine à face commissurale plane.

Aethusa cynapium L. – Petite Ciguë Plante annuelle de 20-60 cm, glabre, d’un vert sombre ; tige striée, creuse, rameuse, souvent glaucescente et sillonnée de lignes rougeâtres ; feuilles molles, triangulaires dans leur pourtour, bi-tripennatiséquées, à segments ovales-lancéolés, incisés en lobes lancéolés-linéaires ; fleurs blanches, en ombelles à 5-12 rayons inégaux ; involucre nul ou à 1 foliole ; involucelle à 3-5 folioles linéaires, réfléchies, déjetées en dehors, plus longues que l’ombellule ; calice à limbe nul ; pétales obovales, émarginés, à pointe courbée, les extérieurs rayonnants ; fruit ovoïde-subglobuleux, non comprimé, glabre ; méricarpes à 5 côtes saillantes, épaisses, carénées, les marginales un peu plus larges.

Ammi majus L. – Ammi élevé Plante annuelle de 20-80 cm, glaucescente, à racine pivotante ; tige élancée, striée jusqu’au sommet, rameuse, à feuilles écartées ; feuilles inférieures pennatiséquées, à segments ovales ou lancéolés, les supérieures bipennatiséquées à segments linéaires, tous dentés en scie ou incises-dentés, à dents blanches-cartilagineuses au sommet ; ombelles à rayons nombreux, grêles et étalés-dressés même à la maturité ; involucre à folioles divisées en 3-5 lanières filiformes ; fruit petit.

Angelica sylvestris L. – Angélique sauvage Plante bisannuelle ou vivace, dépassant souvent 1 mètre ; tige glauque ou rougeâtre, épaisse, creuse, striée, rameuse dans le haut ; feuilles très amples, bi-tripennées, à folioles écartées, grandes, ovales-lancéolées, dentées en scie, les supérieures non décurrentes ; fleurs blanches ou rosées ; ombelles grandes, à 20-30 rayons pubescents ; involucre ordinairement nul ; pétales à pointe dressée ; fruits longs de 5 mm sur 4 de large, tous de même forme, ovales, à ailes marginales membraneuses, plus ou moins ondulées, plus larges que le méricarpe.

Anthriscus caucalis M.Bieb. – Cerfeuil vulgaire à fruits glabres Plante annuelle de 10 à 80 cm à odeur souvent fétide. Tige dressée, cylindrique, striée, creuse, glabre ou à poils épars, parfois rougeâtre. Feuilles luisantes, de contour triangulaire, longuement pétiolées, (2) 3 (4) fois divisées-pennées, lobes régulièrements disposés, nombreux, courts (3 à 8 mm), obtus, mucronés. Limbe glabre à la face supérieure, plus ou moins velu à la face inférieure. Gaine étroite et allongée, bordé d’une marge membraneuse blanche et de poils blancs. Ombelles latérales, opposées aux feuilles et courtement pédonculées, 3 à 5 cm de diamètre, formées de 2 à 7 rayons grêles , ombellules pauciflores (3 à 6 fleurs) , involucre absent , involucelle à 4 à 5 bractéoles lancéolées, acuminées, velues, blanches à la marge. Sépales non développés , pétales blancs, obovales acuminés entier ou à peine émarginés. Fruit court (2,5 à 3,5 mm), pyriforme, noirâtre à maturité, couvert d’aiguillons crochus et de petites papilles coniques.

Anthriscus cerefolium (L.) Hoffm. – Cerfeuil cultivé Plante annuelle de 30-80 cm, aromatique, à racine pivotante ; tige dressée, striée, épaissie et pubescente au-dessous des noeuds ; feuilles luisantes, finement poilues, les inférieures bipennatiséquées, à segments ovales, pennatipartites, à lobes courts, obtus-mucronés ; ombelles latérales, presque sessiles, opposées aux feuilles, à 3-5 rayons grêles, pubescents; involucre nul ou à 1-3 folioles ; involucelle à 2-3 folioles lancéolées, réfléchies ; styles courts, dressés, connivents ; fruit linéaire-allongé, lisse, luisant, noir à la maturité ; bec grêle, long de 3 mm, égalant la moitié des méricarpes.

Anthriscus sylvestris (L.) Hoffm. – Persil sauvage Plante vivace atteignant 1 mètre, glabre dans le haut, poilue intérieurement, fétide, à souche épaisse et allongée ; tige creuse, cannelée, à noeuds un peu renflés ; feuilles luisantes, les inférieures à pétiole égalant environ le limbe ou plus court, tripennatiséquées, à segments oblongs-lancéolés, rapprochés, subaigus ; fleurs assez grandes, les extérieures rayonnantes ; ombelles assez longuement pédonculées, terminales, à 7-16 rayons presque égaux ; involucre nul, involucelle à 5 folioles lancéolées, réfléchies ; styles étalés-dressés ; fruit oblong-linéaire, lisse et luisant, à bec très court.

Berula erecta (Huds.) Coville – Berle dressée Plante vivace de 40 à 80 cm, glabre, à souche rampante-stolonifère. Tige creuse, striée, à rameaux étalés-diffus. Feuilles inférieures longuement pétiolées, les caulinaires pennatiséquées, à folioles ovales-lancéolées, larges de 1 à 2 cm, inégalement incisées-dentées. Fleurs blanches, en ombelles la plupart latérales, courtement pédonculées, assez petites, à 8 à 20 rayons inégaux. Involucre à folioles incisées-lobées ou pennatifides. Styles élargis à la base, 2 fois plus longs que le stylopode. Fruit petit, subglobuleux. Méricarpes à bords écartés, à côtes peu saillantes.

Bifora radians M.Bieb. – Bifora rayonnante Plante annuelle de 20 à 30 cm à odeur forte et tenace, glabre, à tiges assez grêles et sillonnées. Feuilles radicales pennatiséquées, les caulinaires bipennatiséquées, à lobes étroitement linéaires. Fleurs blanches en ombelles compactes sans involucre et à 3 à 8 rayons, celles de la circonférence plus grandes, rayonnantes. Akènes sphériques, échancrés, plus larges que hauts.

Bunium bulbocastanum L. – Noix de terre Plante vivace de 30-70 cm, glabre et verte, à racine subglobuleuse, grosse (1-2 cm de diam.) ; tige dressée, grêle, finement sillonnée, rameuse, peu feuillée ; feuilles bi-tripennatiséquées, à lanières linéaires, les caulinaires sessiles sur une gaîne allongée ; ombelles à 8-20 rayons presque égaux, toujours grêles ; involucre à 6-10 folioles lancéolées-linéaires ; calice à dents très courtes ; styles un peu plus longs que le stylopode ; pédicelles et carpophore non épaissis ; fruit ovoïde oblong, à méricarpes contigus, à côtes filiformes.

Bupleurum baldense Turra – Buplèvre du Mont Baldo Plante annuelle de 5-25 cm, glauque, trapue, à rameaux raides, dichotomes, très étalés ; feuilles demi-embrassantes, linéaires-lancéolées, aiguës, à 5-7 nervures dont 2 marginales ; ombelles denses, terminales, à 2-5 rayons courts et inégaux ; involucre à folioles ovales-lancéolées, cuspidées, dépassant longuement les rayons de l’ombelle ; involucelle à folioles glumacées, membraneuses, ovales-lancéolées, aristées, à 3-5 fortes nervures ramifiées, dressées-appliquées et cachant les fleurs et les fruits ; fruit ovoïde, lisse, à côtes fines.

Bupleurum falcatum L. – Buplèvre en faux Plante vivace de 30-80 cm, à souche rameuse ; tige flexueuse, dressée, feuillée, à rameaux étalés ; feuilles pourvues d’une nervure marginale, souvent en faux, les inférieures ovales ou oblongues, à nervures peu saillantes, les supérieures linéaires-lancéolées, sessiles ; ombelles à 4-10 rayons presque égaux ; involucre à 1-4 folioles linéaires, inégales ; involucelle à 5-6 folioles lancéolées ou linéaires, plus courtes que les ombellules ; fruit ovoïde, à côtes saillantes ; vallécules à 3-6 bandelettes. Polymorphe.

Bupleurum gerardi All. – Buplèvre de Gérard Plante annuelle glauque, grêle, dressée, souvent ramifiée, atteignant 20 à 50 cm. Tige dressée, plus ou moins flexueuse, striée. Feuilles caulinaires semi-amplexicaules, étroitement lancéolées ou linéaires, larges de 1,5 à 3 mm, à nervure médiane ne formant pas carène à la face inférieure. Ombelles peu à moyennement nombreuses 5 à 20 (40), formées de 5 à 8 rayons très inégaux, la terminale bien développée à rayons plus ou moins étalés. Involucre de 3 à 6 bractées linéaires-lancéolées , involucelles de 3 à 5 bractéoles linéaires-lancéolées ou linéaires, de longueur variable, dépassant souvent les fleurs. Pétales jaune citron ou jaunâtres, parfois pourpres, enroulés, souvent finement granuleux ou papilleux sur le dos, à lobe médian infléchi de forme variable, le plus souvent large (1/2 à 2/0 de la largeur du pétale). Fruit ovoïde-arrondi, petit (2 à 3,5 mm), brun-noir, glauque, parfois blanchâtre, lisse, parcouru de côtes étroites, à peine saillantes.

Caucalis platycarpos L. [1753] – Caucalis des moissons Plante annuelle de 10-40 cm, glabre ou à poils rares et étalés, hispide à la base ; feuilles assez grandes, bi-tripennatiséquées, à lobes courts, rapprochés ; fleurs blanches ou rosées, en ombelles pédonculées à 2-4 rayons robustes ; involucelle à folioles inégales, hispides ; calice à dents lancéolées, subobtuses ; styles égalant le stylopode conique ; fruit gros (8-10 mm de long), ellipsoïde, atténué aux deux bouts, à côtes primaires munies de pointes brusquement épaissies à la base, les secondaires armées d’un seul rang d’aiguillons forts, crochus au sommet.

Cervaria rivini Gaertn. – Herbe aux cerfs Plante vivace d’environ 1 mètre, glabre, à souche garnie de fibres ; tige robuste, striée, pleine ; feuilles glauques en dessous, fermes, à pétiole et pétiolulés droits, à peine flexueux, les inférieures bi-tripennées, à folioles étalées, largement ovales ou elliptiques-lancéolées, lobées-dentées, à dents cuspidées et spinescentes ; fleurs blanches ou rosées, en ombelles à 15-30 rayons pubérulents en dedans ; involucre et involucelles à folioles réfléchies, linéaires, membraneuses aux bords ; styles plus longs que le stylopode ; fruit ovale-elliptique, non échancré, à bord étroit.

Chaerophyllum temulum L. – Chérophylle penché Plante bisannuelle de 30 cm à 1 mètre, velue-hérissée, à racine grêle, pivotante, en fuseau ; tige pleine, striée, fortement renflée sous les noeuds, tachée de brun surtout dans le bas; feuilles d’un vert sombre, bipennatiséquées, à lobes ovales-obtus, mucronulés ; ombelles penchées avant la floraison, à 6-12 rayons inégaux, pubescents ; involucre nul ou à 1 foliole ; involucelle à 5-8 folioles lancéolées, ciliées, réfléchies ; pétales glabres ; styles à la fin courbés en dehors, égalant le stylopode conique et non bordé ; fruit lisse, long de 6-7 mm

Conium maculatum L. – Grande Ciguë Plante bisannuelle d’environ 1 mètre, glabre, à odeur vireuse ; tige robuste, creuse, striée, glaucescente, tachée de pourpre intérieurement ; feuilles inférieures grandes, 3-5 fois pennatiséquées, à segments ovales-lancéolés, pennatipartites, à lobes courts ; fleurs blanches, en ombelles à 10-20 rayons inégaux ; involucre à 3-5 folioles courtes, réfléchies ; involucelle à 3 folioles rejetées d’un côté, réfléchies, plus courtes que les ombellules ; calice à limbe nul ; pétales obovales, un peu émarginés, à pointe courbée ; styles courts, épais, un peu divergents ; fruit petit, subglobuleux, presque didyme, comprimé par le côté, glabre ; méricarpes ovoïdes, à 5 côtes égales, saillantes, obtuses, ondulées-crénelées.

Conopodium majus (Gouan) Loret – Conpode dénudé Plante vivace de 20-60 cm, glabre, à racine renflée en bulbe arrondi ; tige grêle, striée, nue et flexueuse intérieurement, simple ou un peu rameuse au sommet ; feuilles bi-tripennatiséquées, les inférieures triangulaires dans leur pourtour, à lobes lancéolés-linéaires, les caulinaires à lanières linéaires ; fleurs blanches, en ombelles à 7-12 rayons, grêles, glabres ; involucre nul ou à 1-2 folioles ; involucelle à 2-5 folioles linéaires ; calice à limbe nul ; pétales égaux, obovales, émarginés, à pointe courbée ; styles dressés sur un stylopode conique ; fruit ovoïde-oblong, comprimé par le côté, atténué au sommet, sans bec, glabre, luisant, noir à la maturité ; méricarpes à 5 côtes égales, filiformes, obtuses ; graine à face commissurale canaliculée.

Daucus carota L. – Carotte sauvage Plante bisannuelle de 30 à 80 cm, à rameaux étalés ; feuilles molles, les inférieures oblongues, bipennatiséquées, à segments ovales ou oblongs, incisés-dentés ; fleurs blanches ou rosées, celles de la circonférence rayonnantes, la centrale presque toujours purpurine ; ombelles grandes, à 20 à 40 rayons grêles, arqués-convergents à la maturité ; involucelle à folioles linéaires-acuminées, membraneuses au bord, entières ou trifides ; fruit ellipsoïde, à aiguillons en allène, distincts à la base, égalant environ sa largeur.

Dichoropetalum carvifolia (Vill.) Pimenov & Kljuykov – Peucédan à feuille de Carvi Plante vivace de 30-80 cm, glabre, un peu glauque, à souche garnie de fibres au sommet ; tige sillonnée ou striée, pleine ou à peine creuse ; feuilles inférieures à pétiole triangulaire, canaliculé en dessus, bipennatiséquées, à segments sessiles, découpés en lanières linéaires-lancéolées, en croix autour du pétiole ; fleurs d’un blanc verdâtre ou jaunâtre, en ombelles à 6-12 rayons inégaux, pubescents en dedans; involucre nul ou à 1 foliole ; involucelle à 1-4 folioles très inégales ; styles plus longs que le stylopode; fruit elliptique ; bandelettes de la commissure éloignées du bord ailé.

Falcaria vulgaris Bernh. – Falcaire Plante vivace de 30 à 80 cm, glabre et glauque, à racine très longue. Tige pleine, finement striée, à nombreux rameaux étalés. Feuilles un peu coriaces, les radicales simples ou ternées, les caulinaires pennatiséquées, à segments linéaires-lancéolés, allongés, souvent courbés en faux, bordés de dents fines, très serrées, mucronées-cartilagineuses. Fleurs blanches, en ombelles à 10 à 20 rayons filiformes. Involucre et involucelle à plusieurs folioles sétacées. Calice fructifère à 5 dents. Pétales obovales, émarginés, à pointe courbes. Styles réfléchis, plus longs que le stylopode conique. Fruit oblong-linéaire, comprimé par le côté, glabre. Méricarpes à bords contigus, à 5 côtes filiformes égales.

Helosciadium inundatum (L.) W.D.J.Koch – Ache inondée Plante vivace de 10 à 100 cm de hauteur, à tige submergée-flottante, ou couchée-radicante hors de l’eau, très grêle, creuse, simple ou rameuse. Feuilles submergées bi-tripennatiséquées, à lanières capillaires allongées, les aériennes pennatiséquées, à segments en coin, trifides au sommet. 3 à 6 fleurs blanches par ombellules. Ombelles à pédoncules aussi long ou plus longs que les rayons, opposées aux feuilles. Involucre absent, involucelle à 3 folioles herbacées. Pédicelles fructifères non épaissis.

Helosciadium nodiflorum (L.) W.D.J.Koch – Ache Plante vivace de 30 à 100 cm de hauteur, glabre, à tiges ascendantes ou couchées, radicantes aux noeuds inférieurs, robustes, creuses, striées, rameuses. Feuilles pennatiséquées, à segments ovales-lancéolés, inégalement dentés dépassant les ombelles. Fleurs d’un blanc un peu verdâtre. Ombelles sessiles ou à pédoncules plus courts que les rayons, opposées aux feuilles, à 4 à 12 rayons. Involucre nul ou rarement à 1 à 2 folioles caduques. Involucelle à folioles scarieuses-blanchâtres aux bords, persistantes. Styles étalés, plus longs que le stylopode. Fruit ovoïde.

Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier – Berce du Caucase

Laserpitium latifolium L. – Laser à feuilles larges Plante vivace de 50 cm à 1 mètre, glabre ou hérissée ; tige pleine, striée ; feuilles inférieures amples, à pétiole comprimé latéralement, bi-tripennées, à folioles larges, ovales, en coeur à la base et pétiolulées, obtuses et un peu atténuées au sommet, dentées en scie ; les supérieures sessiles sur une gaine ventrue ; fleurs blanches ; ombelles grandes, à 25-50 rayons ; involucre à plusieurs folioles linéaires, glabres, réfléchies, persistantes ; styles réfléchis ; fruit ovale, hérissé sur les côtes primaires, à ailes égales, ordinairement ondulées-crispées, égalant le disque du méricarpe.

Oenanthe aquatica (L.) Poir. – Oenanthe aquatique Plante vivace de 50 cm à 1 m 50, à souche en fuseau, munie de fibres grêles ; tige souvent couchée-radicante à la base, creuse, sillonnée, très rameuse ; feuilles bi-tripennatiséquées, à segments découpés en lobes très petites, oblongs, entiers ou incisés, les submergées divisées en lanières filiformes ; fleurs blanches, petites, toutes égales, pédicellées et fertiles ; ombelles courtement pédonculées, opposées aux feuilles, à 6-14 rayons grêles ; involucre nul ; ombellules fructifères globuleuses, à fruits espacés ; calice à dents très petites ; styles bien plus courts que le fruit ; fruit ovoïde, petit, atténué au sommet.

Oenanthe fistulosa L. – Oenanthe fistuleuse Plante vivace de 50 cm à 1 mètre, glaucescente, à fibres radicales grêles ou renflées en fuseau ; tiges creuses, striées, faibles, dressées, munis de stolons allongés ; feuilles inférieures bi-tripennatiséquées, à segments petites, linéaires ou oblongs en coin, les supérieures à lobes linéaires ; pétioles creux, les supérieurs plus longs que le limbe ; fleurs blanches ou rosées, rayonnantes ; ombelles fructifères à 2-3 rayons courts et épais ; involucre nul ou à 1 foliole ; ombellules fructifères globuleuses ; styles aussi longs que le fruit ; fruits obovales-subtétragones, contigus même au sommet.

Oenanthe lachenalii C.C.Gmel. – Oenanthe de Lachenal Plante vivace de 50 à 80 cm, vert glauque, à racines tubéreuses charnues, filiformes puis renflées à l’extrémité en massue allongée ; tige assez grêle, dure, pleine ou un peu creuse supérieurement, faiblement sillonnée ; feuilles bipennatiséquées, les inférieures à segments obovales ou oblongs en coin, les caulinaires à lobes linéaires ; fleurs blanches, les extérieures à peine rayonnantes à pétales arrondis à la base, fendus jusqu’au milieu ; ombelles petites à 7 à 12 rayons toujours grêles ; involucre nul ou à 1 à 5 folioles caduques ; ombellules fructifères convexes ; styles égalant la moitié du fruit ; fruit oblong, atténué et sans anneau à la base.

Oenanthe peucedanifolia Pollich – Oenanthe à feuilles de peucédan Plante vivace de 40-80 cm, verte, à fibres radicales renflées, ovoïdes ou en massue dés la base ; tige assez grêle, compressible, creuse, sillonnée-anguleuse ; feuilles toutes à peu prés de même forme, bipennatiséquées, à segments linéaires-allongés ; fleurs blanches, les extérieures rayonnantes en coin à la base, fendues jusqu’au tiers ; ombelles assez petites, à 5-10 rayons toujours grêles ; involucre nul ou à 1-3 folioles ; ombellules fructifères écartées, convexes, lâches ; styles contigus-adhérents à la base, un peu plus courts que le fruit ; fruit elliptique, atténué aux deux bouts, sans anneau à la base.

Oenanthe silaifolia M.Bieb. – Oenanthe intermédiaire Plante vivace, glabre, de 40 à 100 cm de hauteur à tubercules allongés. et à tiges robustes, sillonnées-anguleuses, creuses. Feuilles basales (souvent détruites à la floraison) 2 à 4 fois pennatiséquées, à derniers segments lancéolés à linéaires. Inflorescence en ombelles à (4) 5 à 8 (12) rayons, nettement épaissis à maturité. Involucre absent ou précocement caduc. Bractéoles nombreuses lancéolées. Fleurs blanches parfois rosées à sépales pointus, rayonnants et à pétales de la circonférence rayonnants, atteignant 2,5 mm de long, à échancrure étroite. Fruit obconique-subcylindrique, plus étroit à la partie inférieure, 3 à 4 mm, anguleux, pourvu d’un anneau calleux à la base.

Oreoselinum nigrum Delarbre – Persil de montagne Plante vivace de 40 cm à 1 mètre, glabre et verte ; tige striée, pleine ; feuilles vertes sur les 2 faces, à pétioles et pétiolules flexueux-divariqués et comme brisées, les inférieures tripennatiséquées, à segments ovales en coin, trifides au sommet, à lobes calleux et à peine mucronés ; fleurs blanches, en ombelles à 10-20 rayons presque égaux ; involucre et involucelle à folioles réfléchies, linéaires, herbacées ; styles bien plus longs que le stylopode ; fruit suborbiculaire, émarginé au sommet, à bord large, épaissi, blanchâtre.

Pastinaca sativa L. – Panais cultivé

Peucedanum gallicum Latourr. – Peucédan de France Plante vivace de 60 cm à 1 mètre, glabre et verte, à souche garnie de fibres au sommet ; tige pleine, striée ; feuilles inférieures tripennatiséquées, à segments pétiolulés, découpés en lanières linéaires, entières, raides, divariquées ; fleurs blanches ou rosées, en ombelles dressées, à 10-20 rayons inégaux ; involucre nul ou à 1-4 folioles caduques ; involucelle à 4-8 folioles linéaires ; styles plus longs que le slylopode ; fruit petit, elliptique, égalant à peine le pédicelle, à bord étroit ; bandelettes de la commissure rapprochées.

Pimpinella major (L.) Huds. – Grand boucage Plante vivace de 30 cm à 1 mètre, d’un vert clair, glabre ou pubérulente, à souche épaisse, en fuseau ; tige creuse, sillonnée-anguleuse, rameuse, feuillée ; feuilles radicales pennatiséquées, à 5-9 folioles ovales, larges de 2-4 cm, pétiolulées, grossièrement dentées et souvent lobées, les supérieures plus petites et en coin ; fleurs blanches ou roses, en ombelles à 8-16 rayons presque égaux, grêles, glabres ; styles réfléchis, plus longs que l’ovaire ; fruit assez gros, ovale, un peu rugueux, glabre.

Pimpinella saxifraga L. – Petit boucage Plante vivace de 20-60 cm, glabre et verte ou cendrée-pubérulente, à souche en fuseau ; tige grêle, pleine, arrondie, finement striée, rameuse, peu feuillée ; feuilles inférieures pennatiséquées, à folioles ovales, larges de 1-2 cm, sessiles, dentées, incisées ou pennatifides, les supérieures à segments étroits ou réduites au pétiole ; fleurs blanches, en ombelles à 6-15 rayons grêles et presque égaux ; styles réfléchis, plus courts que l’ovaire ; fruit petit, courtement ovoïde, glabre et lisse.

Sanicula europaea L. – Sanicle d’Europe Plante vivace de 20-50 cm, glabre, à tige simple, dressée, grêle, presque nue ; feuilles luisantes, les radicales longuement pétiolées, palmatipartites en rein, à 3-5 segments oblongs en coin, bi-trifides et incisés-dentés ; les caulinaires 1-2, subsessiles ; fleurs blanches ou rosées, sessiles, en têtes globuleuses disposées en ombelle irrégulière, à 3-5 rayons très inégaux ; involucre à 2-4 folioles incisées ; involucelle court ; calice à 5 dents foliacées, dressées, lancéolées-aristées, accrescentes ; pétales connivents, obovales-émarginés, à pointe longue et infléchie en dedans ; fruit subglobuleux, hérissé d’aiguillons crochus, à section transversale suborbiculaire ; méricarpes presque soudés, caducs, sans côtes apparentes ; carpophore adhérent aux carpelles, entier ; graine à face commissurale plane.

Scandix pecten-veneris L. – Peigne de Vénus Plante annuelle de 10-40 cm, pubescente-hérissée ; tige raide, striée, à rameaux ordinairement étalés ; feuilles ovales dans leur pourtour, bi-tripennatiséquées, découpées en lobes linéaires, mucronulés, rudes aux bords ; ombelles simples ou à 2-3 rayons robustes, plus courts que le fruit ; involucelle à 5 folioles dressées ou étalées, larges, bi-trifides ou pennatiséquées, rarement entières ; styles dressés, 2 fois aussi longs que le stylopode ; fruit oblong-linéaire, rude aux bords ; bec long de 4-6 cm, environ 4 fois plus long que les méricarpes, robuste, comprimé par le dos, à faces planes.

Selinum carvifolia (L.) L. – Sélin à feuilles de carvi Plante vivace de 50 cm à 1 mètre, glabre, à souche fasciculée ; tige simple ou peu rameuse, cannelée, à angles un peu ailés-transparents, feuillée régulièrement ; feuilles inférieures oblongues dans leur pourtour, bi-tripennatiséqués, à segments divisés en lanières linéaires-lancéolées, mucronées ; fleurs blanches ; ombelles denses, à 10-15 rayons grêles, glabres ou pubérulents, peu inégaux ; involucre nul ; pétales connivents ; styles beaucoup plus longs que le stylopode ; fruit petit (2 à 3 mm de long), ovoïde, glabre, à côtes dorsales plus nettement ailées.

Seseli montanum L. – Séséli des montagnes Plante vivace de 20-60 cm, glabre et glauque, à souche rameuse, tortueuse, munie de fibres au sommet ; tiges à peine striées, souvent rameuses, peu feuillées ; feuilles inférieures oblongues dans leur pourtour, tripennatiséquées, à lanières linéaires-aiguës, les caulinaires à gaine longue et étroite ; fleurs blanches ou rougeâtres, en ombelles à 6-12 rayons ; involucre nul ou à 1-3 folioles très courtes ; involucelle à folioles linéaires, étroitement scarieuses, plus courtes que les ombellules ; styles plus longs que le stylopode ; fruit à la fin glabrescent, oblong, à côtes carénées, épaisses.

Silaum silaus (L.) Schinz & Thell. – Silaüs des prés Plante vivace de 40 cm à 1 m, glabre, d’un vert foncé, à souche rameuse, sans stolons. Tige striée, anguleuse, feuillée à la base, presque nue au sommet. Feuilles inférieures bi-tri-pennatiséquées, à segments divisés en lanières allongées, lancéolées-linéaires, mucronulées, à nervures transparentes. Fleurs jaunâtres, en ombelles à 6 à 5 rayons, les intérieurs un peu plus courts que les extérieures. Involucre nul ou à 1 à 2 folioles. Involucelle à plusieurs folioles linéaires. Pétales à nervure dorsale pubescente. Styles plus longs que le stylopode. Fruit oblong. Vallécules à bandelettes nulles.

Sison amomum L. – Sison amome Plante bisannuelle de 50 cm à 1 mètre, glabre, d’un vert sombre, à racine longue, pivotante, à odeur désagréable ; tige finement striée, à nombreux rameaux grêles ; feuilles inférieures pennatiséquées, à 5-9 segments ovales-oblongs, incisés-dentés, les supérieures divisées en lobes linéaires ; fleurs blanches, en ombelles nombreuses, petites, à 3-6 rayons inégaux, filiformes, divariqués ; involucre à 1-3 folioles linéaires, courtes ; involucelle à 1-5 folioles très petites ; calice à limbe nul ; pétales obovales, bifides, à pointe courbée ; styles très courts, étalés ; fruit ovoïde, comprimé par le côté, glabre ; méricarpes à bords contigus, à 5 côtes filiformes, obtuses, égales.

Sison segetum L. – Berle des blés Plante annuelle de 30-60 cm, glabre, glaucescente ; tige finement striée, très rameuse, à rameaux très étalés, effilés, presque nus ; feuilles allongées, lancéolées dans leur pourtour, pennatiséquées, à 13-19 segments ovales-oblongs, incisés-dentés, mucronés, ceux du sommet confluents ; fleurs blanches ou rosées en ombelles à 2-5 rayons dressés, très inégaux ; ombellules pauciflores à rayons très inégaux ; involucre à 2-3 folioles linéaires en alêne ; involucelle à 2-5 folioles ; styles dressés, plus courts que le stylopode ; fruit ovoïde, non aromatique.

Smyrnium olusatrum L. – Maceron Plante bisannuelle d’environ 1 mètre, glabre et d’un vert clair, à racine épaisse, en fuseau, rameuse ; tige robuste, creuse, sillonnée, rameuse ; feuilles inférieures grandes, triternatiséquées, à segments larges, ovales, crénelés ou dentés, les supérieures ternées, sessiles sur une gaine large bordée de cils frisés ; ombelles convexes, à 6-15 rayons glabres, épaissis à la maturité ; involucelle à folioles très courtes, triangulaires-aiguës ; styles égalant le stylopode ; fruit gros (5 mm), suborbiculaire, noir à la maturité, à côtes dorsales tranchantes.

Thysselinum palustre (L.) Hoffm. – Peucédan des marais Plante vivace d’environ 1 mètre, glabre, à souche épaisse, non chevelue ; tige robuste, cannelée, largement creuse ; feuilles molles, vertes en dessus, pâles en dessous, à pétiole cylindrique, subcanaliculé, les inférieures 3-4 fois pennatiséquées, découpées en lanières courtes, lancéolées-linéaires, à pointe calleuse ; fleurs blanches, en ombelles grandes, à 15-30 rayons, pubescents en dedans ; involucre et involucelle à folioles réfléchies, nombreuses, linéaires-lancéolées, membraneuses aux bords ; styles plus longs que le stylopode discoïde ; fruit longuement pédicellé, elliptique, émarginé au sommet, long de 5-6 mm, à bord étroit.

Tordylium maximum L. – Tordyle majeur Plante annuelle de 30-80 cm, toute hérissée de poils scabres ; tige sillonnée-anguleuse, rameuse, à poils réfléchis ; feuilles velues-scabres, pennatiséquées, les inférieures à 5-7 segments ovales ou oblongs, incises-crénelés, les moyennes et les supérieures à segment terminal longuement lancéolé, incisé-denté ; ombelles compactes, à 5-10 rayons courts, inégaux, hispides ; fleurs de la circonférence à 3 pétales rayonnants, les 2 latéraux à lobes inégaux ; fruit brièvement pédicellé, suborbiculaire, hérissé de poils tuberculeux, à bordure blanchâtre, hispide, non crénelée ; vallécules à 1 bandelette.

Torilis arvensis (Huds.) Link – Torilis des champs Plante annuelle de 20-50 cm, rameuse, à rameaux étalés ; feuilles bipennatiséquées, à segments ovales-lancéolés, incisés-dentés, le terminal des feuilles supérieures plus allongé ; fleurs blanches ou rosées, celles de la circonférence plus grandes, rayonnantes, égalant l’ovaire ; ombelles terminales, longues et pédonculées, planes, à 3-8 rayons scabres ; involucre nul ou à 1-2 folioles courtes ; involucelle à folioles linéaires ; styles étalés-dressés, velus à la base, plus longs que le stylopode discoïde ; fruit ovoïde, aiguillonné des deux côtés, à aiguillons droits, étalés, renflés au sommet, égalant presque son diamètre.

Torilis japonica (Houtt.) DC. – Torilis du Japon Plante annuelle de 50 cm à 1 mètre, dressée, rameuse, à rameaux étalés-dressés ; feuilles bipennatiséquées, à segments ovales-lancéolés, pennatifides, le terminal plus allongé ; fleurs blanches ou rosées, petites, presque régulières ; ombelles terminales, longuement pédonculées, convexes, à 5-12 rayons scabres ; involucre à 4-5 folioles linéaires en alêne ; involucelle à folioles linéaires ; styles très étalés, glabres, à stylopode conique ; fruit ovoïde, couvert d’aiguillons courbés-ascendants, à pointe fine, droite, égalant à peine la moitié de sa largeur.

Torilis nodosa (L.) Gaertn. – Torilis noueux Plante annuelle de 5-40 cm, décombante, diffuse, velue-scabre ; feuilles bipennatiséquées, à segments tous pennatipartites, à lobes linéaires, entiers ou incisés ; fleurs blanches ou rosées, petites, égales, régulières ; ombelles sessiles ou subsessiles, opposées aux feuilles, compactes, subglobuleuses, à 2-3 rayons courts et inégaux ; involucre nul ; involucelle à folioles linéaires, plus longues que les pédicelles ; styles très courts, dressés, glabres, à stylopode conique ; fruits courts, ovoïdes, ceux du centre de l’ombelle tuberculeux, les extérieurs hérissés en dehors d’aiguillons droits, en alêne, rudes.

Trinia glauca (L.) Dumort. – Trinie glauque Plante vivace, haute de 10 à 30 cm. Tige anguleuse et sinueuse, très ramifiée dès la base ; port pyramidal. Feuilles finement découpées, en lobes très étroits linéaires, d’un vert bleuté caractéristique. Fleurs blanches, petites, à pétales entiers, réunies en de nombreuses petites ombelles présentant chacune quatre à huit rayons inégaux et peu fournis.

Trocdaris verticillatum (L.) Raf. – Carvi verticillé Plante vivace de 30-60 cm, glabre et verte, à racine formée de fibres épaissies en massue, à souche chevelue ; tige grêle, striée, peu rameuse, presque nue dans le haut ; feuilles longues et étroites, bipennatiséquées, à lanières capillaires, courtes, très nombreuses, étalées et comme verticillées autour du pétiole ; ombelles à 8-15 rayons filiformes, presque égaux, étalés-dressés ; involucre et involucelle à nombreuses folioles linéaires ; styles 2 fois plus longs que le stylopode ; fruit petit, ovoïde-oblong, non aromatique.

Sans nature pas de cultures