AMARANTHACEAE du Loiret

Amaranthus albus L. – Amarante blanche – PFAF 20 – Plante annuelle de 20 80 cm, glabre, très rameuse en pyramide, à tige blanche ainsi que les rameaux rigides, étalés ou recourbés ; feuilles petites, obovales ou lancéolées, parfois échancrées ; fleurs d’un vert pâle, en glomérules petites, souvent géminés, tous axillaires, feuilles et écartés même au sommet ; bractées en alêne, spinescentes, dépassant le périanthe à 3 sépales en alêne ; 3 étamines ; fruit petit, très rugueux, plus court que le périanthe, 5 ouvrant en travers.

Amaranthus blitoides S.Watson – Amarante fausse-blette – PFAF 20

Amaranthus deflexus L. – Amarante couchée Plante vivace de 30-80 cm, pubescente dans le haut, à souche cylindrique épaisse ; tiges nombreuses, grêles, couchées-diffuses, à rameaux redressés au sommet ; feuilles d’un vert pâle, rhomboïdes-ovales, obtuses ou aiguës ; fleurs verdâtres ou rougeâtres, en glomérules axillaires et en panicule terminale compacte non feuillée ; bractées ovales-aiguës, égalant à peine le périanthe à 3 sépales lancéolés-mucronés ; 3 étamines; fruit ellipsoïde-aigu, lisse, dépassant le périanthe, indéhiscent.

Amaranthus graecizans L. – Amarante africaine – PFAF 20

Atriplex prostrata Boucher ex DC. – Arroche hastée Plante annuelle de 20 cm à 1 mètre, verte et peu farineuse, à tige dressée ou ascendante, striée de blanc et de vert, à rameaux inférieurs très étalés ; feuilles alternes ou opposées, les caulinaires larges, hastées et tronquées à la base, à pétiole égalant souvent la moitié du limbe, les florales lancéolées-linéaires ; fleurs verdâtres, en panicule terminale lâche ; valves fructifères soudées à la base, herbacées, triangulaires à base tronquée ou un peu en coeur, lisses ou muriquées-tuberculeuses.

Bassia scoparia (L.) Voss – Bassie à balais – PFAF 22 – Plante annuelle de 40 cm à 1 mètre, finement poilue, très rameuse, à tiges et rameaux raides, dressés, blanchâtres ; feuilles vertes, lancéolées ou lancéolées-linéaires, aiguës, atténuées en pétiole, planes, ciliées, trinervées, les florales plus étroites, dépassant longuement les glomérules ; ceux-ci pubescents, en épis effilés et dressés formant une panicule étroite ; périanthe fructifère brièvement poilu, à lobes ovales obtus, épaissis sur le dos en tubercules triangulaires-aigus ou en ailes courtes.

Chenopodiastrum hybridum (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch – Chénopode hybride Plante annuelle de 30-80 cm, verte, à odeur désagréable ; tige dressée, cannelée, simple ou rameuse ; feuilles vertes sur les 2 faces, longuement pétiolées, minces, larges, ovales-triangulaires, tronquées en coeur à la base, terminées en longue pointe lancéolée, bordées de chaque côté de 2-4 grosses dents triangulaires aiguës ; glomérules verdâtres, en panicule terminale non feuillée, à rameaux étalés ; périanthe laissant voir le fruit au sommet, à lobes carénés ; graine de 2 mm, horizontale, terne, ponctuée-rugueuse, à bord subaigu.

Chenopodiastrum murale (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch – Chénopode des murs Plante annuelle de 30-80 cm, verte ou parfois rougeâtre, à tiges dressées, anguleuses, ordinairement rameuses. Feuilles vertes ou un peu pulvérulentes en dessous, un peu épaisses, ovales-rhomboïdales en coin ou lancéolées, fortement et inégalement dentées, à dents aiguës. Glomérules floraux verdâtres, farineux au moins dans leur jeunesse, en panicule lâche, feuillée inférieurement, à rameaux étalés. Périanthe cachant entièrement le fruit, à lobes un peu carénés. Fruit à marge carénée.

Chenopodium ficifolium Sm. – Chénopode à feuilles de figuier – PFAF 20 – Plante annuelle de 20-60 cm, d’un vert cendré, à tige dressée, anguleuse, simple ou rameuse ; feuilles assez petites, d’un vert glauque, les inférieures et les moyennes 3 fois plus longues que larges, trilobées-hastées, les lobes latéraux chacun muni d’une dent à la base, le médian grand, oblong-lancéolé, sinué-denté ; glomérules farineux-blanchâtres, en panicule étroite feuillée intérieurement ; périanthe cachant le fruit, à lobes carénés-aigus ; graine de 1 mm environ, horizontale, terne, ponctuée-excavée, à bord épais et obtus.

Chenopodium vulvaria L. – Vulvaire – PFAF 21 – Plante annuelle de 10 à 50 cm de hauteur, pulvérulente-blanchâtre, à odeur fétide. Tiges couchées-diffuses ou ascendantes, subcylindriques, très rameuses. Feuilles ovales rhomboïdales, entières, les supérieures souvent opposées. Glomérules blanchâtres, en petits épis rapprochés au sommet des rameaux, axillaires, et terminaux, non feuillés. Périanthe cachant le fruit, à lobes non carénés. Graine de 1 mm, horizontale, luisante, finement ponctuée, à bord subaigu.

Dysphania ambrosioides (L.) Mosyakin & Clemants – Chénopode fausse-ambroisie Plante annuelle ou pérennante de 30-80 cm, pubérulente ou presque glabre, à odeur pénétrante et agréable, sans rameaux stériles à la base ; tige dressée, anguleuse, rameuse ; feuilles courtement pétiolées, oblongues et lancéolées, sinuées-dentées ou presque entières ; glomérules verdâtres, en panicule longue et étroite, feuillée, à rameaux dressés-étalés ; périanthe cachant le fruit, à lobes non carénés ; graine très petite, horizontale, luisante, à bord obtus.

Dysphania botrys (L.) Mosyakin & Clemants – Chénopode à grappes Plante annuelle de 20-50 cm, pubescente-visqueuse, à odeur pénétrante et peu agréable ; tige dressée, anguleuse, rameuse souvent dès la base, à rameaux dressés-étalés et effilés ; feuilles inférieures longuement pétiolées, ovales ou oblongues, pennatilobées à lobes obtus ; glomérules d’un vert jaunâtre, en longues panicules spiciformes presque nues ; périanthe pubescent-glanduleux, cachant le fruit, à lobes non carénés ; graine horizontale, subglobuleuse, lisse, à bord obtus et un peu caréné.

Lipandra polysperma (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch – Chénopode à nombreuses graines Plante annuelle de 10-80 cm, verte ou rougeâtre, inodore : tiges dressées ou couchées-diffuses, anguleuses, rameuses ; feuilles alternes, ovales ou oblongues, obtuses ou les supérieures lancéolées-aiguës, toutes entières ; glomérules verdâtres ou rosés, les inférieurs axillaires et feuilles, les supérieurs en grappe étroite nue ; périanthe laissant voir le fruit au sommet, à lobes membraneux et à la fin étalés ; graine de 1 mm, horizontale, luisante, finement ponctuée, à bord épais.

Oxybasis glauca (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch – Chénopode glauque Plante annuelle de 10-50 cm, dressée ou étalée-ascendante, souvent rameuse dès la base ; feuilles assez petites, vertes en dessus, blanches et glauques en dessous, un peu épaisses, oblongues-obtuses, sinuées-dentées, à dents courtes, inégales et écartées ; glomérules verts-glauques, en épis axillaires plus courts que les feuilles et en épis terminaux non feuilles ; périanthe laissant voir le fruit au sommet, à lobes non carénés ; graines de 1 mm à peine, quelques-unes verticales, les autres horizontales, luisantes, à bord caréné-aigu.

Oxybasis rubra (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch – Chénopode rouge Plante annuelle de 10-80 cm, souvent rougeâtre, à tige dressée ou couchée, anguleuse, ordinairement rameuse dès la base. Feuilles épaisses, luisantes, hastées-lancéolées ou triangulaires-rhomboïdales, à dents profondes, surtout les 2 inférieures. Glomérules floraux non farineux, ordinairement rougeâtres, en grappes ou en panicule feuillées. Périanthe cachant incomplètement le fruit. Fruits luisants à bords épais.

Polycnemum arvense L. – Polycnème des champs Tiges et rameaux verts ou rougeâtres, ordinairement couverts de petites points verruqueux très rapprochés ; feuilles dressées, imbriquées, longues seulement de 4-8 mm, plus fines, plus molles, à peine piquantes ; bractées en alêne, très brièvement mucronées, un peu plus courtes que le périanthe ou régalant ; fruit très petit, ovoïde, égalant à peine 1 mm, ne dépassant pas le périanthe.

Sans nature pas de cultures