Compliqué, non ?

Les légumineuses sont le complément alimentaire idéal aux céréales. Après avoir choisi l’épeautre, je suis en train de faire des recherches pour choisir quelles légumineuses nous allons choisir.
C’est le prétexte idéal pour vous parler des différences entre les noms dit vernaculaire, c’est à dire les noms que nous utilisons dans une conversation normale et les noms binomiaux qui sont utilisés par les botanistes.
Pour faire simple les noms que donnent les botanistes aux plantes sont composés de deux mots (la plupart du temps en latin), le premier est le même pour toutes les plantes d’un même genre, le second sert à savoir quelle espèce est cité.

Et là, ça peux être compliqué…

Tout d’abord les Légumineuses (nom vernaculaire) est la familles des Fabaceae (nom botanique).

Prenons l’exemple du Soja (nom vernaculaire) qui s’appelle – Glycine max – pour les botanistes. C’est lui qui sert pour l’alimentation animale.

Mais les « Glycines », espèces de plantes grimpantes bien connu sont pour les botanistes du genre Wisteria !

Attention ! Les “Pousses de Soja” sont en fait les germes du Haricot mungo (nom vernaculaire) – Vigna radiata – pour les botanistes.

A noter que les Haricots (nom vernaculaire) sont en fait dans le genre Phaseolus pour les botanistes, Phaseolus vulgaris étant le haricot le plus consommé.

Bien évidement, le nom grec de la Dolique mongette était Phaseolus bien que du genre Vigna – Vigna unguiculata subsp. cylindrica.

Et de plus, la Glycine tubéreuse ou patates en chapelet est du genre Apios – Apios americana – pour les intimes.

Tout ça pour vous dire qu’il n’est pas si simple de s’y retrouver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Sans nature pas de cultures